Publié le

Nous, Vous, Elles et moi… !

YSLRéservée, précise, observatrice et entière, j’ai commencé l’aventure Fiona Vani avant tout pour réaliser un rêve : avoir ma propre griffe de prêt-à-porter premium pour les femmes.

Je voulais que cette griffe respecte certaines convictions chères à mon cœur en tant que jeune femme.

Et aujourd’hui je me lance dans une seconde aventure en prenant “la plume” pour vous raconter un petit bout de mon travail !

NOUS :

Pour créer, je pense à mes amies, à ma famille ; j’écoute leurs envies, je les regarde et j’apprécie nos moments shopping !

Ainsi je peux imaginer leurs recherches et comprendre leur budget par rapport à la qualité par exemple.

De là, en plus des tissus que je choisis pour leur qualité haut-de-gamme et leur design, me viennent mes premières idées de coupes , de style voir même de coût !

VOUS et ELLES :

Un des leitmotivs important pour moi, en tant que styliste, est de penser à vous, vos atouts, vos complexes, vos morphologies ; trop souvent mis de côté au détriment des modèles photo proposées sur les lookbooks d’autres marques.

D’une taille à une autre, d’un corps à l’autre, un même décolleté peut être dégagé et féminin pour mettre en valeur des formes absentes medium ou généreuses.

La coupe du vêtement est avant tout pensée pour la féminité chic et gracieuse “à la française”.

Il y a un secret de style connu de M Yves Saint Laurent que j’aime beaucoup :

celui d’appréhender la silhouette féminine et son vêtement en commençant par ses épaules…

Au fil du temps, et sans connaître cet attrait de son travail que j’ai découvert lors de ma visite au musée Saint Laurent, à Paris, je me suis aperçue que j’aimais travailler chacune de mes créations avec une certaine similitude.

Je leur apporte toute la structure nécessaire, sans pour autant partir dans le style très “épaulé” de M Saint Laurent, en positionnant les “têtes” d’épaules (autrement dit les coutures au niveau des épaules) à leur juste place. Ni trop tombantes, ni trop hautes.

Et ainsi je m’amuse avec les tissus, les formes et les volumes mais les épaules restent toujours structurées pour apporter toute la finesse et l’élégance du port de tête féminin.

Dans l’alignement des courbes des hanches, ce détail de patronage amène un joli dessin à toute la silhouette ; en affinant parfois !

Un autre petit jeu technique que j’aime est celui de positionner une taille semi-haute sur un vêtement de forme trapèze, elle dessinera une taille absente pour certains bustes ou marquera la taille d’un buste plus vaporeux sans accentuer les formes du bassin ou du ventre en allongeant la jambe avec subtilité.

Sur le même vêtement, pour une silhouette plus filiforme, ce jeu de coupe créera un joli volume tout en gardant la finesse des épaules et des jambes !

A l’heure où certaines griffes proposent des collections “petite”, “tall” ou “curve”, je me dis qu’il ne faut pas oublier la femme que l’on croise tous les jours 😉

A nous, à vous et à elles…

Fiona